ATTENTION !

« PAGES CHOCS » est une rubrique STRICTEMENT RÉSERVÉE à un public MAJEUR et AVERTI.

Elle contient des textes, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures.

En cliquant sur PAGES CHOCS ou PLUS D’INFOS (dans cette rubrique) vous certifiez sur l’honneur :

Être majeur selon la loi en vigueur dans mon pays et que les lois de mon état ou mon pays m’autorisent à accéder à des sites pour adultes.

Sous le règne de Boumediène c'était le paradis

   Jeudi 9 Octobre 2008
 

 
 
La jeunesse Algérienne sait-elle que sous le règne de Boumediene, un simple garde champêtre embarquait les gens et faisait régner la terreur dans les populations sans rendre de comptes à personne ? Nos jeunes savent-ils que sous le règne du grand Boumediene le DJOUNDI était la bête noire du policier, que le djoundi renouvelait son contrat dans l'armée juste pour humilier le policier ? Sans parler du PM ni de la redoutable SM... Sait-elle tout ça la Chabiba djazaïria hein ?...
 
Mazal ! La jeunesse Algérienne sait-elle aussi que les militaires faisaient pour la plupart de la gifle du policier  EN TENUE leur sport favori ? Elle ne le sait sans doute pas. Pourtant tel était bien le cas...
 
  Rachidovic-BLIDARDJEL
Ce n'est pas tout. La jeunesse Algérienne sait-elle aussi que sous le règne de Boumediene qu’il y avait non pas un seul mais plutôt deux peuples Algériens ? Elle ne le sait sans doute pas non plus. Pourtant, sous le règne de Boukharouba, il y en avait bien deux peuples Algérien en Algérie ! Il y en avait d'un côté un ptit peuple, lconstitué de privilégiés intouchables; ceux qu'on appelait religieusement les "prioritaires" -prioritaires partout et nulle part : routes, spectacles, cinémas, stades, cars, trains, souk fellah, monoprix, maisons closes, paperasseries (…). L'autre peuple, c'est-à-dire la quasi majorité du peuple algérien, était constitué de zaoualis, les condamnés à vivre toujours derrière les "prioritaires", derrière les maîtres, comme des chiens !
 
Ce n'est pas encore fini, mazal ! La jeunesse Algérienne sait-elle comment faisait-on lors de cette époque faste pour faire distinguer les maîtres des chiens ? Simple : les uns (ceux du "Parti"), roulaient comme ils voulaient à bord de véhicules civils, mais de couleurs spéciale : noire. Les autres (militaires, gendarmes, douaniers, leurs progénitures, etc.),  hors service et ou en civil ne roulaient jamais sans une "casquette" (de doula) soigneusement exposée près de la lunette arrière du véhicule et bien visible par tout le monde ! Histoire de bien veiller sur "l'inégalité" des Algériens devant la loi ! Et, surtout, surtout, surtout de bien faire distinguer le bon grain de l’ivraie !
 
La jeunesse Algérienne ne sait certainement pas tout cela. Or, la CHABIBA DJAZAÏRIA sait par cœur ce que les voleurs de l'indépendance ont décidé qu'elle sache, à savoir "100 juifs et non un seul Blidi", les Blidis sont mauvais (…), les Kabyles ne font pas le jeûne, les kabyles mangent le porc et le sanglier, les kabyles ont brûlés le Coran et le drapeau national (...), les Oranais n'ont pas fait la guerre de libération, les Lasnamis arrosent le couscous avec du vin rouge (...), les Chaouis sont bornés, BTS (...), et sous le règne de Boumediene on avait vécu une époque faste, un paradis sur terre ( …) ! Géniale l'époque de Boumediene, n'est-ce pas hein ?