ATTENTION !

« PAGES CHOCS » est une rubrique STRICTEMENT RÉSERVÉE à un public MAJEUR et AVERTI.

Elle contient des textes, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures.

En cliquant sur PAGES CHOCS ou PLUS D’INFOS (dans cette rubrique) vous certifiez sur l’honneur :

Être majeur selon la loi en vigueur dans mon pays et que les lois de mon état ou mon pays m’autorisent à accéder à des sites pour adultes.

Lettre aux ASSASSINS de BLIDA + FOTOS


     Cliquer pour voir en grand les restes d'un pays chargé d'histoire et d'une beauté à couper le souffle aujourd'hui bidonville
On a sur le terrain des hommes valables mais qui sont malheureusement commandé par des gens qui les méprisent totalement, qui les méprisent, les manipulent et qui sont inapte au commandement. C'est la clé de l'échec généralisé à Blida...

On a un bled chargé d’Histoire, dont la richesse naturelle et culturelle sont enviées par tous, on a des gens qui aiment Blida, très bon au niveau du terrain, très compétents, qui ne sont absolument jamais consulté comme experts, qui sont les uns exclus les autres dirigés par des technocrates et des bureaucrates totalement nulle, truffés de diplômes bidon, en général blidophob
  En un mot, nos compétences sont dirigés par des traitres, des nationalistes de service, des collabos qui ont choisi de vivre en rampant, en baissant la tête devant des traîtres, en s'inclinant face à la progéniture des bachaghas et des harkis. Ils ont aveuglement suivi les ordres de sinistres personnes, dont la réputation n'est plus à faire à présent et à tout jamais. À la fin qui s'est qui a payé sans que le moindre responsable n'en soit inquiété ? Blida, un pays qui regorge de paysages plus somptueux les uns que les autres !
Et finalement qui s'est qui autorise tout ça ? La haute délinquance en col blanc. Sinon je vous garantis que si les patriotes Algériens authentiques reprenaient le pouvoir, on éradiquerait très vite le mal qui ronge la cité Blidéenne, de facto l'Algérie, et assez calmement. Cette situation de pourrissement est voulu. Règne de l'informel, de l'aléatoire, de l'anomie, en un mot : du chaos propagé à tous les niveaux et à tous les appareils de l’État algérien. Cet état de fait, ils l'ont sciemment choisi, voulu, instauré et institutionnalisé comme moyen de gouvernance afin de noyer toutes tentatives d'assainissement.             
Hogra institutionnalisée et impunité... Et vas Techtki (te plaindre) ! À qui ?
La justice n'existe pas, ce n'est plus qu'un squelette qui entretien l'illusion. Je vais donc l'enjamber sans scrupules et m'adresser directement aux donneurs d'ordres        
Messieurs les criminels en col blanc, messieurs les assassins, je ne vous salue pas. Pas question d'utiliser des formules de politesse, de recourir à l’hypocrisie pour m'adresser à vous qui avez tué Blida.
Sachez que vous ne me faites pas peur. Le harcèlement policier, que je subi régulièrement depuis la création de blidardjel, non plus. Vous avez entre vos mains un État, une puissance formidable contre laquelle je ne peu rien. 
 J'ai, pour ma part, que ma liberté d'écrire. En attendant que vous me l'ôtiez tout à fait, sachez que j'en userais jusqu'au bout. Que je continuerais à vous confondre. Que je continuerais à vous mettre face à vos responsabilités, et à laisser le public vous juger. Il n'a déjà pas une opinion flatteuse de vous, mais continuez comme ça… Très vite, vous deviendrez les égaux d'un Larbi Belkheir (bien que les œuvres de celui-ci n'arriveraient même pas à la cheville des œuvres de son pote l'égorgeur de moudjahidines ) - votre maître hier, l'homme qui vous a tout appris, et que vous traînez lâchement dans la boue aujourd'hui.
Sachez que en vous acharnant sur BLIDA vous faites reculer l’Algérie vu que Blida n'est guère un bled quelconque. Blida est une terre chargée d'histoire, trempée de sang chaud et pur de martyrs, qui a donné à l'Algérie non pas des sanguinaires, tel par exemple l'homme que l'on a cité plus haut, en l'occurrence l'égorgeur de moudjahidines et receleur de cadavres de héros morts au combat, mais des bataillons de chouhadas et les plus grands noms de la révolution Algérienne entre autres. Et que vous ne faites que saboter le président que vous prétendez servir. Bouteflika s'échine à trouver des solutions pour faire avancer son peuple et améliorer l'image de l’Algérie dans le monde. Avec plus ou moins de bonheur, mais lui, en tout cas, essaye de faire avancer les choses. Pendant ce temps, vous les faites reculer. C'est pourquoi j'ai d'innombrables raisons de ne pas être optimiste pour l'Algérie. Votre présence au pouvoir est au sommet de ces raisons.
Comptez toutefois sur moi, Messieurs les criminels, pour ne pas rester silencieux face à votre hold-up sur la cité Blidéenne. Vous avez l'État, la justice et la police entre vos mains. J'ai ma bonne foi, et le soutien de tous les hommes et les femmes de bonne volonté. Je ne cèderais pas. Je me battrais. 
  La tâche n’est pas mince. La mise à sac de la ville de Bahia Yantren, Amara Yucef et de bien d'autres martyrs, n’est pas non plus facile à supporter. La tâche n’est pas mince... mais elle est enthousiasmante.
Et de tableaux de sites magiques, pour agrémenter le tout, passons maintenant aux  échantillons, à la pointe de l'iceberg autrement dit, des réalisations faites sans crainte ni honte, en plein cœur de la capitale de toute la splendeur naturelle qu'on a vu plus haut. c'est donc ça le "cadre de vie" dans lequel évoluent les Blidis depuis une quinzaine d'années, sous la houlette bien-sûr du clorieux FLN, le FLN de qui l'on sait,...
Et comme "Qui n'a pas honte fait ce qu'il veut" (2), ce Parti, qui est responsable à part entière de ce terrible gâchis, continu non seulement de gérer la ville, ou ce qu'il en reste, mais aussi de parloter dans les médias, de courir derrière le "koursi", d'afficher sur les murs de sa victime ses "militants" pour de nouveaux mandats, alors que sa place est non pas devant les électeurs mais devant la justice !


 et pour clore découvrez le type de bâtiment que le FLN ne cesse de fabriquer depuis 1962 à Blida ... l'urbanisme version FLN (1). C'est beau le TAQADUM (progrès) version FLN n'est-ce pas ...

 Que la honte et l'opprobre soient sur vous !

(1) -Je m'incline solennellement devant cette minorité de militants de ce parti, de même que devant les dirigeants  de la nation civiles et militaires intègres, probes et honnêtes, fidèles à l'esprit de Novembre 54.  
(2) - Hadith authentique du Prophète (sws)   
                                                                  Lire les commentaires
 
Mohamed Tobal

1 commentaire:

  1. je t'embrasse rachdovic!
    benguellil de ouled soltane

    RépondreSupprimer